Master biodiversité, écologie, évolution - Ecosystèmes aquatiques, littoraux et insulaires

PDF
Vous êtes ici :

Master biodiversité, écologie, évolution - Ecosystèmes aquatiques, littoraux et insulaires

Résumé de la formation

  • Type de diplôme: Master (LMD)
  • Domaine: Sciences, Technologies, Santé

Présentation

Objectifs de la formation

L’objectif du Master Biodiversité Ecologie Evologie - biodiversité et EcoSystèmes Tropicaux est de former des étudiants de niveau bac+5 capables de mener des travaux de recherche fondamentale ou appliquée, des travaux d’expertise ou d’évaluation environnementale
dans les domaines de l’écologie et de la biodiversité tropicale.

Selon le parcours choisi et les stages réalisés en M1 et en M2, les étudiants se spécialiseront dans le domaine des écosystèmes aquatiques, littoraux et insulaires ou dans celui des écosystèmes terrestres, naturels et cultivés. A l’issue du Master les étudiants pourront soit poursuivre en doctorat dans un des domaines cités plus haut soit intégrer des postes d’ingénieur, chargés de mission, experts ou conseillers dans des collectivités, des bureaux d’études, des groupements professionnels ou des gestionnaires d’aires protégées ou de ressources biologiques tropicales.

Programme de la formation

Organisation

Ce Master est conforme au système Européen. Il est accessible avec une licence ou équivalent. Il s’agit d’une formation universitaire validée par 120 crédits ECTS. Elle se déroule sur 4 semestres de 30 ECTS chacun. Chaque UE fait l’objet d’évaluations notées, sous forme de contrôle continu (TP et TD) et/ou contrôles terminaux (CM). Les stages sont évalués à partir d’un rapport écrit et d’une soutenance orale devant un jury.

  • M1 BEST-ALI semestre 1 :
  • Tronc commun avec M1 BEST-T (250h, 30ECTS)
  • Anglais pré-professionnel : gestion de réunions (30h, 3 ECTS)
  • Découverte du monde professionnel (25h, 3 ECTS)
  • Biostatistiques (50h, 6 ECTS)
  • Dynamique des populations (25h, 3 ECTS)
  • Eco-éthologie (25h, 3ECTS)
  • Outils en éco-informatique et applications en écologie globale (20h, 3ECTS)
  • Écologie insulaire et évolutive (25h, 3 ECTS)
  • Écologie de la santé et biodiversité (25h, 3 ECTS)
  • Génétique des populations niveau 2 (25h, 3ECTS)
  • M1 BEST-ALI semestre 2 (250h, 30 ECTS)
  • Chimie des écosystèmes marins et de l’environnement (50h, 6 ECTS)
  • Dynamique des populations avancée (50h, 5ECTS)
  • Ecologie des milieux aquatiques et littoraux (35h, 3ECTS)
  • Ecologie des récifs coralliens (40h, 4 ECTS)
  • Ecologie des écosystèmes hauturiers et profonds (35h, 3 ECTS)
  • Mégafaune marine tropicale (40h, 4 ECTS)
  • Stage (5 ECTS)
  • M2 BEST-ALI semestre 1 (250h, 30 ECTS)
  • Communication scientifique et séminaires (25h, 3 ECTS)
  • SIG et télédétection  (25h, 3 ECTS)
  • Analyse de données et modélisation (25h, 3 ECTS)
  • Biologie de la conservation (25h, 3 ECTS)
  • Echantillonnage en écologie (25h, 3 ECTS)
  • Ecologie des perturbations (25h, 3 ECTS)
  • Ecologie évolutive et phylogéographie (25h, 3 ECTS)
  • Etudes environnementales, impacts, atténuation, compensation (25h, 3 ECTS)
  •  Interactions océan-atmosphère et changements globaux (25h, 3 ECTS)
  • Valorisation des ressources naturelles en milieu aquatique (25h, 3 ECTS)
  • M2 BEST-ALI semestre 2 (250h, 30 ECTS)
  •  Stage de recherche en laboratoire ou professionnalisation en entreprise, collectivités, bureaux d’études, structures associatives à La Réunion ou hors du territoire réunionnais.

 

Atouts

Dispositifs d'aide à la réussite et d'ambition au soutien de la formation

  • Politique documentaire au soutien de la formation :

La bibliothèse universitaire des Sciences propose un grand nombre d’ouvrages et de revues scientifiques en support à la formation. Des ouvrages sont régulièrement acquis avec l’aide des enseignants-chercheurs qui proposent l’achat d’ouvrages récents. Le service commun de documentation de l’université de La Réunion permet également aux étudiants un accès à plusieurs bases de données pour leurs recherches bilbiographiques.

  • Politique numérique au soutien de la formation
  • Utilisation de ressources numériques universitaires disponibles au niveau national (UNTs, Canal U, FUN,...);
  • Mise en œuvre d’une pédagogie en présentiel enrichie par le numérique ;
  • Mise en œuvre d’une pédagogie à distance grâce au numérique ;
  • Mise en ligne ou par l’intermédiaire de la plateforme de pédagogie numérique Moodle des ressources pédagogiques (cours, support de cours, TD, ressources documentaires…).
  • Animation scientifique au soutien de la formation :

Le département de biologie de la faculté des Sciences et Technologies organise régulièrement tout au long de l’année des conférences scientifiques dans les domaines de la biologie et de l’écologie (Séminaires BioEcoTrop). Ces séminaires font partie intégrante de la formation des M2 BEST-ALI, et sont intégrés à l’emploi du temps des M1 BEST ALI.

  • Appui de professionnels à la formation

Le parcours BEST-ALI dispose d’un réseau de partenariat spécifique au domaine marin et littoral notamment avec l’IFREMER, l’Agence des Aires Marines protégées, l’Administration des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), le Conservatoire du Littoral (Antenne océan indien Réunion et Mayotte), le Parc National de La Réunion, le Comité Régional des Pêches Maritimes et des Élevages Marins (CRPMEM), et des structures privées et associatives telles que les bureaux d’étude (BIOTOPE, PARETO, ASCONIT, BRLIngénierie, Ocea-Consult…), des associations à dimension locale (ARVAM, ARDA, SEOR, NOI, CBNM…) ou internationale (WIOMSA). Des armements de pêche et des entreprises privées de valorisation des produits de la mer implantées localement interviennent, à des degrés divers dans les enseignements du Master BEST-ALI (conférences, enseignement, encadrement de stages). Par exemple, le module découverte du monde professionnel (25h, 3 ECTS) est réalisé sous forme de conférences de professionnels du secteur.

Opportunité de certification durant la formation

C2I2e

Opportunité de stage

Obligatoire en M1 et en M2

Opportunité de Mobilité nationale et internationale

Possibilité de réaliser les stages de M1 et M2 dans un laboratoire ou une entreprise hors de La Réunion, à l’étranger en particulier

Admission

Condition d'accès

Accès sur dossier selon les modalités d’examen arrêtées par le conseil d’administration du 13 février 2017.

Consulter les règlements pour l’accès à la première et à la deuxième année du diplôme de master.

Public cible

  • Etudiants titulaires d’une Licence de Sciences de la Vie de l’université de La Réunion
  • Étudiants titulaires d’une Licence d’une autre université française
  • Étudiants étrangers en échange ERASMUS et CREPUQ
  • Étudiants de la région sud-ouest de l’océan Indien
  • Étudiants internationaux des régions inter-tropicales (Campus-France)
  • Professionnels en reprise d’études

Passerelles et réorientation

  • Passerelles de droit pour BTS, CPGE, autres formations
  • Au sein de la mention BEE, des passerelles sont proposées entre les parcours BEST-T et BEST-ALI. A l’issue du premier semestre du M1, possibilité de ré-orientation dans l’autre parcours du master

Et après

Compétences acquises

Compétences transversales

  • Travail en autonomie et en équipe  (savoir établir des priorités et gérer son temps)
  • Utilisation des technologies de la communication et de l’information et communiquer
  • Recherche de l’information et restitution critique
  • Réalisation d’une étude (poser une problématique, construire et développer une argumentation, interpréter des résultats, élaborer une synthèse, envisager des perspectives)
  • Maîtrise du contexte professionnel

  

Compétences scientifiques

  • Analyse de situation complexe via une approche pluridisciplinaire
  • Connaissance des réglementations
  • Mise en œuvre d’une démarche expérimentale
  • Utilisation de logiciels d’acquisition et de traitement de données
  • Utilisation de matériel d ‘analyse
  •     

Compétences disciplinaires spécifiques

  • Acquisition d’une culture scientifique permettant une intégration dans le milieu scientifique et adaptation à l’évolution future des techniques relatives aux domaines
  • Maîtrise des concepts fondamentaux et des techniques d’analyse en écologie, biologie évolutive, dynamique des populations, génétique des populations, chimie marine
  • Gestion d’espaces protégés
  • Conseil aux professionnels dans le domaine de l’étude, de la conservation, de la gestion et de la valorisation durable des ressources naturelles des écosystèmes aquatiques et insulaires

 

 

 

Poursuite d'études

Doctorat

Savoir-faire et savoir-être validés

  • Comprendre et proposer une problématique
  • Construire et élaborer un plan
  • Analyser, rédiger, Faire une synthèse
  • Organisé, appliqué, rigoureux, réfléchi, créatif, curieux, persévérant

Principaux secteurs d'insertion professionnelle et principaux débouchés

Chef de projet, responsable R&D, responsable de service environnement, responsable de production/qualité, cadre technico-commercial, coordinateur expérimentation, contrôleur, agent certificateur, gestionnaire de milieux naturels, responsable scientifique ONG, chargé de mission, chargé d’études, ingénieur écologue, animateur-formateur environnement pour des bureaux d’études, des collectivités locales, des associations, des organismes gestionnaires d’aires protégées.

Infos pratiques

Lieu(x) de déroulement de la formation

  • Campus du Moufia

Public concerné

  • Formation initiale

Contact(s)

Contact(s) administratif(s)

Beuf Nathalie


Tél : +262262938158

Email : Nathalie.Beuf @ univ-reunion.fr

Contact(s) pédagogique(s)

Le Corre Matthieu


Tél : +262262938178

Email : Mathieu.Lecorre @ univ-reunion.fr

Penin Lucie


Tél : +262262938145

Email : Lucie.Penin @ univ-reunion.fr

En chiffres

Taux de réussite

Non encore connu, le diplôme ayant ouvert en 2015-2016